Flânerie au Mont-Saint-Michel

  • handicap-moteur
  • Témoin:

    Roos est tombée dans son escalier et est immobilisée 6 semaines. Elle est obligée de se déplacer dans un fauteuil et d'être accompagnée par son mari Willy.

  • Témoignage

    Roos et Willy sont venus de Belgique pour redécouvrir le Mont-Saint-Michel, malgré l'obligation pour Roos de se déplacer cette fois en fauteuil roulant. Ils étaient déjà venus une première fois il y a 20 ans. Depuis, les abords du Mont ont bien changés ; Les parkings ne sont plus à la même place.
    A leur arrivée sur le site, un agent d'accueil leur a conseillé de se rendre au niveau du parking réservé aux personnes à mobilité réduite ; Bien qu'ils ne possédaient pas de carte de stationnement européenne pour personnes handicapées, ils ont pu s'y stationner ; Ils ont très apprécié l'accueil et l'attention qu'on leur portait ; Ils ont obtenu de l'aide lorsque nécessaire.
    Le beau temps de la partie, les a invité à profiter d cette visite ;
    Pour se rendre jusqu'au Mont, ils ont emprunté la navette le Passeur ; Tout s'est bien passé ; Au retour, il ont choisi de profiter du Pont-Passerelle.
    Installé sur le banc de séparation, ils ont pique-niqué profitant du cadre exceptionnel.
    Willy, amateur de dessin, en a profité pour faire un croquis de l'Abbaye.
    C'était pour eux un moment agréable, paisible. Ils sont repartis heureux de cette journée passée au pied du Mont.

    Mise en relation

    Sont déjà venus il y a 20 ans.

    Chaine de déplacements

    En voiture particulière.

    {zhgooglemap:0}